Comment trouver la créativité?

Stimulez votre créativité

Michel Bouchard Méthodes de travail, Rédaction Web, SEO

Comment peut-on libérer sa créativité?

J’ai toujours vu la créativité comme une compétence qui s’acquiert. Ce n’est pas un talent inné ou un don mystique : c’est un talent qui se développe. Comme disait Bob Ross : "Talent is a pursued interest. In other words, anything that you’re willing to practice, you can do.”

Avec l’isolement imposé par l’épidémie de la COVID-19, c’est le moment idéal pour se tourner vers la création. Afin de garder le moral et de faire avancer votre stratégie numérique!

Créer, ça fait du bien

L’imaginaire me fascine. Créer « à partir de rien », peu importe de quoi il s’agit, c’est motivant et vraiment valorisant. Je me souviens des toiles de Bob Ross sur lesquelles ses premiers coups de pinceau avaient l’air de taches hasardeuses. À mesure qu’il avançait, sa vision prenait cependant forme. Et chaque fois, c’était magnifique, unique, inspirant.

La création de contenu Web, ça m’apporte le même plaisir. Même si on doit suivre les balises de Google, qu’on doit penser à nos audiences et aux bons mots clés, la créativité reste de la partie. Structurer le plan d’une page qui parle d’une entreprise de cœur, c’est parfois très proche de la rédaction d’un sonnet! Il faut suivre des critères bien précis tout en laissant parler notre créativité.

Et si vous n’aviez pas à attendre « l’inspiration »?

À mon avis, la créativité ne se trouve pas : elle se travaille.

Dans cet article, je vous donnerai quelques-uns de mes trucs pour me lancer dans mes projets créatifs. L’objectif est d’envisager la créativité autrement : comme un métier passionnant où notre imaginaire peut apprendre à s’exprimer.

Créez votre routine de création

Chaque personne a une horloge interne et un horaire différent. Certaines sont productives le matin, d’autres l’après-midi. Quelques personnes sont même particulièrement efficaces la nuit pour trouver et mettre en œuvre leurs idées!

Si vous en avez la possibilité, réservez les plages de la journée où vous êtes habituellement « inspiré » pour créer. Isolez-vous, créez votre bulle : vous en aurez besoin pour vous concentrer! À la maison ou au bureau, ce moment sera essentiel pour vous permettre de transformer la « créativité » en « tâche créative ». Parce que créer, c’est du travail. Beaucoup, beaucoup de travail. Arrêtez de reléguer la rédaction de vos contenus ou l’élaboration de vos visuels et faites-en votre priorité.

Rédigez le plus mauvais des premiers jets

Le syndrome de la page blanche affecte tout le monde. Même les rédacteurs professionnels qui prétendent parfois le contraire! Et ses effets sont insidieux :

  • Mise en doute de notre capacité à produire (et de notre talent)
  • Remise en question de nos idées
  • Recherche de perfection
  • Démotivation

C’est une spirale infernale dans laquelle il faut absolument éviter de tomber! Mon truc quand la crise me guette : rédiger n'importe quoi, même si c'est mauvais. Ça dédramatise la page blanche et ça nous amène souvent vers de nouvelles idées géniales.

Faites-en une tâche

Les artistes travaillent à leur œuvre. Ils se lèvent chaque jour dans l’idée de raconter, de dessiner, de chanter, de jouer et de créer un fragment supplémentaire d’un projet sur lequel ils travaillent parfois depuis des années.

Rédiger pour le Web ou pour une entreprise demande un engagement similaire. Ce n’est pas qu’un « texte » à produire, c’est du storytelling! Il vous faut structurer des pages, réfléchir à des arguments et des accroches, trouver le vocabulaire à utiliser, envisager les interprétations possibles et penser à votre potentiel lecteur. Ce sont des tâches complexes qui ne se réalisent pas facilement sur le coin d’une table, pendant qu’on discute avec la famille ou qu’on écoute notre émission de fin de soirée préférée.

Accordez autant de sérieux à la création qu’à vos autres tâches. Vous deviendrez inspiré bien plus rapidement et vos résultats s’en feront grandement sentir.

Créez 5 petites minutes de plus

À l’école, étiez-vous du genre à ramasser vos crayons et vos livres 5 minutes avant la cloche?

Cette mauvaise habitude est toute naturelle. Même les adultes le font. On regarde sans cesse l’horloge, jusqu’au moment où il ne reste que quelques minutes avant la pause ou la fin de la journée de travail. Après tout, cinq petites minutes, c’est le temps que ça vous prend pour vous préparer avant de partir!

Aujourd’hui, dès que la motivation tombe ou que les phrases ne coulent plus aussi bien, je suis encore tenté d’abandonner le clavier. J’aime avoir l’impression que mon travail est « amusant » et « facile ». Quand il ne l’est plus, quand il devient trop lourd, la procrastination me guette!

Une conférence de Ted Talk m’avait ouvert les yeux en 2016. Depuis, je culpabilise un peu moins. Ma motivation s’est renouvelée.

Dans sa présentation, Tim Urban nous présente la procrastination sous les traits d’un petit singe. Ce dernier tente désespérément de prendre le contrôle et de nous éloigner de notre travail : il veut s’amuser! Jusqu’au moment, bien sûr, où le « monstre de la panique » se pointe le nez et que l’angoisse se fait sentir.

Mon truc a été d’apprendre à dire « pas tout de suite » à mon petit singe intérieur. Je me suis convaincu d’essayer de rédiger 5 petites minutes de plus. Et vous savez quoi? Depuis, j’écris plus, et plus vite que jamais. Même lorsque j’ai l’impression d’avoir atteint ma limite, je transforme souvent ce « 5 minutes de plus » en heure de travail productive.

Et mon petit singe intérieur? Il se fait toujours aussi insistant et il gagne de temps en temps. Mais il ne me brise plus le moral et ne me cause heureusement plus autant d’angoisse!

Acceptez que, parfois, ça ne fonctionne pas

À votre avis, combien ai-je rédigé de versions de cet article avant d’être satisfait? La réponse est : je ne le sais pas. Parce qu’en réalité, j’ai réécrit des passages de cet article de nombreuses fois, pour de nombreuses raisons différentes, avant d’en arriver à cette version. Et vous savez quoi? Elle est loin d’être parfaite!

Quelquefois, vous aurez l’impression que rien de ce que vous créez n’est bon. Vos dessins seront toujours trop laids, vos textes toujours mal écrits. Vous anticiperez les réactions des gens et vous perdrez votre motivation.

C’est normal. C’est même souhaitable.

L’une des plus grandes qualités des créateurs, ce n’est pas de créer chaque fois une œuvre parfaite du premier coup. C’est plutôt la persévérance. Les créateurs talentueux sont des gens qui acceptent que le succès, c’est le résultat d’innombrables erreurs de parcours.

Vous pourriez donc avoir l’impression de n’arriver à rien, d’être dans une impasse et que vos idées ne mènent nulle part. Ne vous découragez surtout pas! C’est un passage obligé qui vous permettra de tirer une foule d’enseignements.

Soyez curieux

Ce que vous créez ne sera jamais parfait, mais ce sera toujours « perfectible »! Le Web nous donne un magnifique espace « vivant » pour faire évoluer ce que nous créons. Les gens y partagent, chaque jour, leurs idées, leurs visions, leurs passions.

Alors, la prochaine fois que vous doutez de votre créativité, prenez simplement un moment de recul. Concentrez-vous sur ce que vous avez réalisé jusqu’ici. Soyez curieux et persévérez! Parce que comme c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en créant que vous développerez votre créativité.

Besoin d’un coach en rédaction?

Chez REmédia, on est bien placé pour comprendre les embûches du travail de création. Chaque jour, on crée des textes et des marques pour une clientèle aux personnalités variées!

Si vous avez besoin d’un petit coup de pouce pour stimuler la motivation ou si vous cherchez à briser votre isolement et à trouver de nouvelles idées, venez prendre un café virtuel avec nous! On pourra vous aider à développer votre stratégie, à rédiger vos textes ou à pondre de nouvelles idées.

À propos de l'auteur

Michel Bouchard

Michel est référenceur, rédacteur et fondateur de REmédia. Depuis la fin de ses études universitaires, il s'intéresse principalement aux méthodes de référencement organiques, au SEO, aux outils de Google (Google Analytics, Google Ads, Search Console, Data Studio), à l'entrepreneuriat et au travail créatif. Fondateur de REmédia, il travaille depuis 2014 à augmenter les revenus et la visibilité de sa clientèle sur le Web.

Partager cet article