La recherche vocale en SEO

Recherche vocale : optimisez vos contenus!

Michel Bouchard Marketing numérique, SEO

Parlez-vous avec vos appareils?

Vous arrive-t-il d’avoir une discussion avec votre téléviseur ou votre téléphone? C'est le cas de plus en plus de consommateurs!

La recherche vocale est en croissance exponentielle depuis des années. De plus en plus de commerces et d’entreprises se tournent d’ailleurs vers la recherche vocale pour mieux répondre aux besoins des internautes. Optimiser son site pour la recherche vocale, c’est l’optimiser pour la recherche de demain! D’ici 2020, on prévoit que le magasinage à l’aide de la recherche vocale représentera près de 40 milliards de dollars américains. C’est le temps comme jamais de songer à ce que la recherche vocale peut offrir à votre entreprise.

La reconnaissance vocale : un outil en progression

Il y a quelques années, je m’étais amusé à rédiger un article sur la recherche vocale et son importance en SEO. Ce qui m’intriguait le plus à l’époque, c’était la marge d’erreur élevée entre la voix des gens et les résultats obtenus. Par exemple, en cherchant Le Quart livre de Rabelais, les robots entendaient des choses aussi variées que « Quart de livre », « Calife » et « calendrier ». Imaginez avoir faim de littérature et vous retrouver avec une livraison de fast-food!
Image
En 2020, les outils se sont grandement perfectionnés. La recherche vocale? C’est devenu normal! En 2020, c’est près de 60 % des gens qui l’utilisent, que ce soit pour magasiner, localiser un commerce ou trouver une information. De plus en plus d’entreprises se dotent même de leur propre intelligence artificielle aujourd’hui : Apple et Siri, Google et son assistant, Microsoft et Cortana, Samsung et Bixby.

Comment peut-on optimiser ses contenus pour la recherche vocale?

Le plus important, c’est de bien identifier avec qui vous voulez discuter. Quand on parle avec notre téléphone, les logiciels de reconnaissance vocale utilisent la syntaxe, le vocabulaire, la morphologie des mots, la sémantique et les intentions de recherche pour identifier les meilleurs résultats. C’est donc plus complexe que de bien choisir un mot clé : ici, il faut penser à la manière dont notre audience parle.

Si les gens utilisent bel et bien des mots clés à l’oral, il faut aujourd'hui prendre en compte la phrase elle-même et même le niveau de langue. L’optimisation elle-même doit être plus « naturelle ». S’intéresser aux gens à qui on veut parler, c’est plus important que jamais.

Des contenus qui parlent, à l’oral comme à l’écrit

Il y a une énorme différence entre la façon dont les gens écrivent et la façon dont ils parlent. À l’oral, on peut dire une centaine de mots en moins d’une minute. À l’écrit, les gens n’écrivent parfois qu’une dizaine de mots à la minute. La recherche vocale (en parlant à son appareil) serait jusqu’à 3,7 x plus rapide que la recherche à l’écrit.
  • Recherche vocale
110-150 mots par minute
  • Recherche à l’écrit
38-40 mots par minute

La recette ne consiste pas à transformer vos contenus pour soudainement adopter un style oral partout dans votre site!

Vous devez plutôt trouver l’équilibre entre le langage parlé et le langage écrit, de sorte que vos contenus rejoindront à la fois les deux types de chercheurs. Vos mots clés doivent donc apparaître dans les bonnes balises (Title, H1, H2, H3, etc.) et être soigneusement choisis. Mais ils doivent surtout être beaucoup mieux contextualisés. C’est ici que le principe de la longue traîne devient particulièrement intéressant.

Naturalisez votre style

À l’écrit, la recherche sur Google se limite souvent à 2 ou 3 termes bien ciblés : si l’on cherche des services Web, on écrira « rédaction Web », « Référencement SEO » ou « création de site Web » par exemple.

À l’oral, on constate que les requêtes des internautes sont plus longues – parfois ce sont des phrases complètes du type « Qui contacter pour optimiser mon site Web? » ou « créateur de site Web à proximité de Montréal ». À l’écrit, on se contente de 2 ou 3 mots. À l’oral, c’est parfois bien plus de 5 mots qui sont utilisés et ils sont généralement contextualisés dans une question. Les requêtes sont plus longues, mais elles sont également plus précises.

On transforme la recherche par terme en recherche par sujet - c'est le principe du SEO sémantique. D’une certaine manière, les recherches vocales constituent une forme de « conversation » avec le moteur de recherche, ce dernier écoutant notre question ou notre demande avant d’y répondre de la meilleure manière possible. Ce n’est pas très différent d’un fournisseur de services qui répondrait à vos questions.

Choisissez vos mots clés autrement

À la blague, je dis parfois qu’avec les mises à jour de son algorithme, Google a créé un moteur de recherche qui nous connait bien mieux que nous nous connaissons nous-mêmes. L’algorithme n’a pas seulement appris à penser comme les humains, il a appris à penser pour les humains.

C’est le principe de la recherche sémantique. Introduite avec Hummingbird (l’une des mises à jour majeures de Google), l’algorithme cherche désormais à mieux comprendre les intentions de recherche des gens. La recherche sémantique se base, entre autres choses, sur le vocabulaire utilisé, sur le contexte de la requête et même sur les personnalisations de notre propre profil de chercheur. Avec ce haut degré de précision, l’algorithme est en mesure de comprendre ce que nous cherchons pour nous présenter des résultats plus susceptibles de répondre à notre demande.

Les créateurs de contenu ne font plus que placer des mots clés dans les balises comme auparavant : ils créent désormais un « environnement sémantique » pour les contextualiser.

Concrètement, il s’agit d’envisager la recherche de mots clés autrement. On ne cherche plus des mots, on cherche des sujets, des concepts, des idées, des notions. Un mot clé doit ainsi être complémenté par des variantes proches, des synonymes adéquats, des phrases qui permettent de comprendre de quoi l’on parle.

Pour bien choisir ses mots clés, il faudra donc dépasser la simple liste et envisager le référencement comme une veille stratégique : ce qui importe, ce n’est pas uniquement la position obtenue sur un mot clé précis, mais plutôt la position occupée par un ensemble de mots clés qui répondent aux mêmes requêtes et besoins des internautes.

Quelques outils pour vous aider avec la recherche vocale

Schema Metadata

Sans trop entrer dans les détails techniques, utiliser les normes du Schema.org en SEO offre des outils de plus pour favoriser votre référencement naturel.

En effet, la structure du Schema.org est ce qui permet d’ajouter des informations pour les moteurs de recherche. Ceux-ci, à leur tour, comprennent mieux les données envoyées par le site, ce qui favorise sa visibilité. C’est, d’une certaine manière, une façon de classifier et de catégoriser les informations que vous envoyez aux moteurs de recherche.

Vous utilisez WordPress? Plusieurs thèmes et extensions permettent d'ajouter un marquage très facilement.

Utilisez des mots clés à longue traîne

Les mots clés à l’oral étant plus longs, la longue traîne (littéralement, les mots clés plus longs!) s’avère la stratégie de choix à adopter pour préparer vos contenus à la recherche vocale.

Ces requêtes ont la particularité d’être plus précises, moins « thématiques ». Mieux encore, la grande majorité des sites Web ne les utilisent pas encore! La compétition y étant moins féroce, c’est une occasion parfaite de cibler davantage vos services ou vos produits pour le type de client qui a le plus de chance d’être converti.

Souvent, la longue traîne est utilisée dans les articles de blogue afin d’attirer le trafic ciblé sur le site, afin de lui présenter les produits et les services. Cette stratégie est d’ailleurs très efficace, un article de blogue de 1500 ou même de 3000 mots étant beaucoup plus lisible qu’une page de vente contenant le même nombre de mots et d’information.

Si le sujet de la longue traîne vous intéresse, consultez notre guide pour comprendre comment l’intégrer à votre stratégie numérique.

Optimisez les informations de votre fiche Google & Google Maps

Plus vos informations seront à jour sur Google Mon entreprise, plus il sera facile pour les gens de vous trouver. En ajoutant à cette fiche toutes les informations susceptibles d’intéresser vos clients et quelques images de qualité, les internautes seront plus tentés de cliquer sur votre site ou de vous contacter. Pensez ainsi à préciser les informations qui sont souvent demandées par les consommateurs :

  • Espace de stationnement disponible
  • Heures d’ouverture
  • Services et produits offerts
  • Adresse physique
  • Adresse du site Web
  • Téléphone
  • Courriel

En mettant votre profil Google Mon entreprise à jour, les consommateurs hésitants pourraient être tentés de vous rendre visite plutôt que d’aller chez un compétiteur.

Par la même occasion, vérifiez vos informations sur Google Maps et assurez-vous que votre commerce ou votre entreprise y est bien enregistré!

Avec la recherche vocale, le contenu est ROI...

...et le contexte est son meilleur adjoint

Déjà connu depuis quelques années, le référencement sémantique sera de plus en plus présent à mesure que la recherche vocale s’intègre notre vie de tous les jours. Plus que jamais, les entreprises ont grand intérêt à la considérer dans leur stratégie numérique s’ils veulent se doter d’une présence durable sur le Web.

Des contenus de grande qualité seront donc essentiels pour rester compétitif. Les entreprises qui publient une simple liste de leurs services sur un site minimaliste risquent fort de devoir effectuer une refonte rapidement, tant les comportements évoluent rapidement sur le Web.

À mon avis, il faudra encore beaucoup d’éducation avant de démocratiser la recherche vocale. Même si nous l’utilisons pratiquement tous, elle reste singulière, étrange, lointaine même. Et pourtant! Elle est désormais ancrée dans notre réalité, avec des téléviseurs qui nous parlent, des cellulaires qui anticipent nos besoins et des applications qui nous écoutent pour mieux nous comprendre.

La recherche vocale, au fond, est une occasion unique, et encore nouvelle, de transformer les interactions que vous avez avec les internautes. Elle vous ouvre la porte sur des conversations stimulantes avec des clients potentiels et sur des opportunités encore jamais explorées pour votre référencement. En fait, à mes yeux, la recherche vocale est même l’avènement d’un marketing numérique plus humain, où les données et les statistiques servent un même but : adapter le Web pour qu’il soit mieux utilisé et mieux compris par les humains.

Que pensez-vous du Web sémantique et de la recherche vocale? Est-ce que vous l’intégrez déjà à votre stratégie de contenu? Venez en discuter avec nous!

À propos de l'auteur

Michel Bouchard

Michel est référenceur, rédacteur et fondateur de REmédia. Depuis la fin de ses études universitaires, il s'intéresse principalement aux méthodes de référencement organiques, au SEO, aux outils de Google (Google Analytics, Google Ads, Search Console, Data Studio), à l'entrepreneuriat et au travail créatif. Fondateur de REmédia, il travaille depuis 2014 à augmenter les revenus et la visibilité de sa clientèle sur le Web.

Partager cet article